La raffinerie de sucre Saint Louis vivra !

Les salariés de Saint Louis Sucre Marseille, aux côtés du Syndicat CGT, s’opposent depuis plusieurs mois à la décision de leur direction d’arrêter l’activité de raffinage de sucre de canne qui engendrerait la suppression de 77 emplois directs sans compter les emplois indirects et les conséquences pour le Port de Marseille et l’activité des dockers et des agents portuaires, dans des quartiers déjà très fortement touchés par le chômage.

La raffinerie est intimement liée à la vie du quartier de Saint Louis depuis plus de 150 ans et dont elle porte le nom. La CGT, les salariés, en convergence avec les portuaires et dockers portent un projet alternatif qui permettrait de maintenir et développer le site. Il serait créateur d’emplois, verrait l’activité portuaire se développer et permettrait aux habitants de ce quartier d’y vivre et d’y travailler dignement.

Nous ne laisserons pas disparaître ce fleuron historique de l’activité industrielle marseillaise, sacrifié une fois de plus sur l’autel de la rentabilité capitaliste, alors que la société SUDZÜCKER, actionnaire principal de Saint Louis Sucre, affiche une santé financière insolente, son action venant même de bondir de 12% à la Bourse de Francfort, soit une progression de 30% en un an, pour un bénéfice d’exploitation compris entre 180 et 230 millions d’euros. Salariés, habitants et élus de nos quartiers, nous sommes tous concernés !

TOUS ENSEMBLE luttons pour le maintien de notre outil industriel.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *